La parole à ceux qui font La Bascule au jour le jour

Le chantier avance à grands pas… Les bénévoles commencent à s’installer à Pontivy et à préparer activement les premières semaines d’avril. C’est l’heure de vous présenter quelques témoignages…!

Pourquoi ont-ils décidé de rejoindre La Bascule et en quoi leur travail permettra d’impliquer dès début avril toutes les forces vives du projet? 

SEYMOUR : “Je suis chômeur à plein temps et je participe à La Bascule car il est pour moi essentiel d’investir mon énergie dans un projet souhaitable tant sur le plan écologique que sociétal. Concrètement, je travaille sur la coordination avec les partenaires de La Bascule qui seront présents lors de la semaine de mise en place de notre gouvernance par l’Université du Nous début avril.”

ADRIEN : “J’ai mis de côté mes études en fac de physique afin de m’investir pleinement dans La Bascule car je pense qu’il est urgent et nécessaire de faire changer d’échelle les initiatives qui existent. L’objectif est de mettre en place un système durable et ré-humanisant. Je m’occupe principalement de la gestion des messages entrants et de la coordination avec les bénévoles, afin de faire de La Bascule un collectif de citoyens ancré dans les territoires et d’envergure sans précédent.”

GASPARD : “Je participe à La Bascule car je souhaite œuvrer pour la transition vers une société plus juste, plus écologique, et surtout pour permettre aux initiatives existantes de changer d’échelle pour qu’elles deviennent la norme. Sur le chantier, je m’occupe de la plomberie. Avec l’aide d’autres bénévoles, j’ai mis en place un nouveau réseau d’eau courante qui permet d’alimenter douches, toilettes et éviers à tous les étages. Ce chantier d’une semaine nous rappelle à tous que l’eau courante, que nous apprécierons pendant les six prochains mois, est une ressource précieuse.”

MARGAUX : “Je travaille à Paris et je participe à La Bascule dans une antenne locale car je suis convaincue qu’on peut changer les choses et œuvrer pour la transition écologique et sociétale. Concrètement, je suis impliquée dans l’équipe “gouvernance” et la gestion des bénévoles pour aider La Bascule à gérer les interactions entre tous les acteurs amenés à travailler avec nous (bénévoles, partenaires, médias, etc).”

BASTIEN : “Je pense trouver à La Bascule des relations humaines, vraies et sincères, ainsi que des gens avec qui coopérer vers la bascule écologique et sociale. Je souhaite notamment partager mes expériences associatives et mes connaissances en permaculture. Hier, j’ai participé avec Pierre et les ingénieurs d’Akuo à l’installation des panneaux photovoltaïques (tirage de câbles, fixage des boîtiers dans les couloirs) , qui nous fourniront de l’électricité pendant les six prochains mois. Par ailleurs, j’ai installé au cours de ces dix derniers jours une serre d’abondance, à l’entrée de notre bâtiment, qui sera une réserve vivrière (il y a notamment une dizaine de variétés de tomates) ainsi qu’un support pédagogique autour de la permaculture. Nous souhaitons également faire un champ de pommes de terre de 250 mètres carré. On va changer le monde parce que l’on sème.”

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.